ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Environnement

03.09.2019 - mar. : 10'24 - Mise à jour 03.09.2019 - mar. : 10'23

Le documentaire "Into the Okavango" aux Emmy Awards 2019

Luanda - "Into the Okavango", un documentaire présentant la première expédition scientifique le long du bassin hydrographie d'Okavango, figure parmi les nominés aux Emmy Awards 2019. Selon Euronews, Into the Okavango, du cinéaste de la National Geographic Society, Neil Gelinas, est nominé dans la catégorie de meilleur documentaire sur la nature.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Bassin d'Okavango

Photo: Cedida à Angop

En 94 minutes, il résume les quatre mois de travail des nouveaux explorateurs, une équipe multidisciplinaire internationale dirigée par le scientifique de la chaîne, Steve Boyes.
Il a récemment remporté le titre de meilleur explorateur de l'année au festival de la National Geographic à Washington (États-Unis).

Il s'agit d'un documentaire sur l'expédition scientifique réalisée par l'équipe de la National Geographic en Angola en 2015 et dirigée par l'angolaise Adjany Costa.

Selon Kerllen Costa, responsable pour l'Angola du projet National Geographic Okavango, le tournage du film / documentaire a servi à enregistrer la première expédition scientifique effectuée le long du bassin d'Okavango.

Pendant quatre mois, l’équipe a parcouru environ 2 500 kilomètres à travers l’Angola et la Namibie jusqu’au Botswana.

Le bassin de la rivière Okavango couvre une surface hydrologiquement active d'environ 323 192 km2, dans une zone partagée par trois pays de l'Afrique australe: l'Angola, la Namibie et le Botswana.

Son débit principal résulte des eaux de ruissellement provenant des plaines subhumides et semi-arides de la province angolaise de Cuando Cubango, qui s'étend sur 120 000 km2, avant de se concentrer le long des rives entre la Namibie et l'Angola.

Kerlen Costa a également annoncé la publication prochaine du prochain documentaire intitulé Cuando. Un film qui dépeint l'expédition scientifique réalisée en 2018 le long de la rivière Cuando.

"Nous prévoyons de sortir à la mi-octobre, nous finalisons actuellement les traductions et la narration. Ce sera le premier film national de Geografic à être entièrement narré en portugais", a-t-il déclaré.

L’équipe du projet comprend 34 personnes, dont des chercheurs, des spécialistes de différents types de faune et de flore, des environnementalistes, des guides, des traducteurs, des photographes, des opérateurs d’image, entre autres. Jusqu'à présent, ils ont identifié 407 oiseaux, 92 poissons, 99 reptiles, 14 espèces de plantes et un grand nombre de mammifères et d'amphibiens.

Le projet Okavango-Zambeze est la plus grande initiative transfrontalière sur le continent africain, reliant 36 zones de conservation réparties entre l’Angola, la Zambie, la Zimbabwe, le Botswana et la Namibie.

Balises Angola  

Lire aussi
  • 28/08/2019 15:26:12

    L'Angola cherche un soutien pour contrôler les incendies de forêts

    Rome - Les autorités angolaises collaborent avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour bénéficier d'un soutien aux programmes de contrôle et de gestion des incendies de forêts.

  • 04/06/2019 10:00:42

    Le cas de Somoil-SA est en étude, dit la ministre de l'Environnement

    Luanda - Le dénouement du cas qui engage la société pétrolière d'Angola "Somoil-SA" dépend de l'étude d'impact environnemental causé à Soyo, ville pétrolifère de la province de Zaire (nord), a affirmé lundi à Luanda la ministre de l'Environnement, Paula Francisco Coelho.

  • 31/05/2019 15:32:52

    Une étude scientifique aide dans la conservation des espèces

    Luanda - La ministre de l'Environnement, Paula Francisco Coelho, a déclaré jeudi à Luanda que les études scientifiques de la National Geographic sur la faune sauvage d'Okavango contribueraient au processus de conservation / protection ou à de nouvelles catégories.