Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le MASFAMU et l'INAPEM promeuvent la formation

07.10.2020 - mer. : 10'31 - Société

Luanda - Le Ministère de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (MASFAMU) et l'Institut National d'Appui aux Micro, Petites et Moyennes Entreprises (INAPEM) promeuvent un cycle de formation pour la création de coopératives.

  • Secrétaire d'État à la Famille et Promotion de la Femme, Elsa Maria Barber Dias dos Santos

Le projet vise à promouvoir le processus de formalisation des coopératives, la création de petites entreprises familiales durables, la promotion de la capacité entrepreneuriale en termes de gestion et de responsabilité administrative des coopératives à travers l'INAPEM, en assurant la force commerciale de la coopérative en vue d'une relation avec le secteur formel de l’économie, ainsi que la promotion de la création et de la conception de plans et programmes de formation et de financement pour les micro et petites coopératives.

La formation, qui a débuté mardi, s'adresse à des groupes de femmes et de jeunes, membres d'associations coopératives sélectionnées par le MASFAMU.

L'action, qui s'inscrit dans le cadre du programme de promotion du genre et de l'autonomisation des femmes et du programme de développement local et de lutte contre la pauvreté, en ce qui concerne l'inclusion productive des familles et des femmes, bénéficie du soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

À cet égard, la secrétaire d'État à la Famille et Promotion de la Femme, Elsa Barber, a dit que l'intention est de former les bénéficiaires à développer, de manière organisée, utile, rentable et durable, des activités génératrices de revenus pouvant contribuer à la croissance du pays et à l'amélioration des conditions socio-économiques familiales.

Selon la responsable, il vise également à stimuler la capacité entrepreneuriale, le coopérativisme économique et d'autres mouvements associatifs, dans la perspective de construire une société plus productive, plus juste et plus équilibrée, avec l'intégration des individus dans la vie locale.

Elsa Barber a également souligné l'importance du mouvement coopératif en tant que partie intégrante de l'économie.

Le MASFAMU accompagne un total de 171 associations et coopératives dans 13 provinces liées à l'agriculture, l'élevage, la coupe et couture, la meunerie, les petites entreprises, l'élevage de petits animaux, l'artisanat, composé de 10200 familles, dont 9110 dirigées par les femmes.