Angop - Agência de Notícias Angola Press

Une gouvernante annonce des actions post-covid-19

13.05.2020 - mer. : 11'29 - Société

Luanda - L'amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables confinées dans les Centres d'accueil provisoires (CPA), ainsi que la poursuite des activités de sensibilisation figurent parmi les actions à mener par le ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion, pour la période post-covid-19.

  • Faustina Inglês de Almeida Alves, ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (Archive)

Selon la ministre du portefeuille, Faustina Inglês de Almeida Alves, qui s'exprimait mardi à Luanda, lors d'une vidéoconférence organisée par l'Union africaine, les familles seront soutenues en fonction de leurs besoins, ce qui peut inclure la création de coopératives ou de petites associations, qui facilitent la génération de revenus.

La gouvernante a dit que ce groupe vulnérable appartient à la tranche d'âge des 5 à 60 ans. Son insertion passera d'abord par un processus général d'enregistrement, à travers les centres sociaux intégrés existant dans les 18 provinces du pays.

Faustina Alves a souligné que l'objectif de ce programme est de garantir que les personnes hébergées dans ces centres ne reviennent pas dans les rues avec les mêmes besoins, ainsi que de mettre fin à certains maux qui existaient autrefois, tels que les marchés en plein air et sans les conditions minimales.

En plus des mesures d'éducation et de prévention contre le nouveau coronavirus, a poursuivi la ministre, le pays profitera également de l'occasion pour sensibiliser les jeunes femmes sur les maladies sexuellement transmissibles et autres.

En conséquence, il a appelé à la participation des hommes d'affaires, des ONG, des églises, des associations de femmes, des comités de résidents et de la société civile en général, pour atteindre les objectifs visés.

Ce plan d'action sera mis en œuvre en coordination avec les autres départements ministériels, les gouvernorats provinciaux et municipaux, ainsi que par les partenaires sociaux, nationaux et internationaux.
Le même mardi, la ministre Faustina Alves a assisté à une autre vidéoconférence, organisée par les Pays de langue officielle portugaise africaine (Palop), ainsi que le Portugal et le Timor Oriental, où elle a présenté l'expérience angolaise dans la lutte et la prévention du covid-19.

La dirigeante a souligné ici les actions de mobilisation, de sensibilisation et de soutien matériel et financier, avec l'attribution d'un quota mensuel de 8.500 kwanzas, au bénéfice d’un million et six cent huit familles des communes les plus pauvres du pays.

L'Angola enregistre 45 cas positifs de covid-19, dont deux des morts, treize guérisons, trente actifs (cliniquement stables).