Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le MASFAMU assiste plus de 20 000 personnes vulnérables dans le pays

13.05.2019 - lun. : 16'00 - Société

Dondo - Vingt-quatre mille 196 personnes en situation de vulnérabilité ont bénéficié de l'assistance sociale au cours du premier trimestre de cette année, dans tout le pays, par le biais des différents programmes du Ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (Masfamu).

  • Cunene: Ombala yo Mungo preparada para receber visita do PR

Les données ont été révélées lundi à Dondo, municipalité de Cambambe, par la ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina de Almeida Alves, à la séance d'ouverture du 2e Conseil consultatif de ce ministère, qui se tient jusqu'à mardi, dans cette ville.

Selon la gouvernante, qui n'a pas fourni de données comparatives, plusieurs autres réponses sociales ont également été mises en œuvre au cours de la période considérée, ayant garanti la protection de 8.718 enfants vulnérables par le biais de 104 institutions d'accueil dans tout le pays.

Elle a également dit que 293 personnes handicapées avaient également reçu les moyens de transport et diverses aides techniques, afin de contribuer à l'élimination des obstacles qui affectent encore ce segment de la population.

 En ce qui concerne les personnes âgées, Faustina Alves a souligné que le secteur fournissait de la nourriture et des articles non alimentaires à 2.233 personnes âgées en situation de vulnérabilité, dont 878 sont localisés dans 18 centres d'hébergement situés dans 11 provinces du pays et 355 insérés dans les communautés.

Au cours de la période en question, 6.164 familles ont également été touchées par des catastrophes naturelles telles que des inondations et la sécheresse, notamment celles des provinces de Cunene, qui souffrent le plus de la sécheresse, et de Benguela, avec des pluies intenses.

Elle a ajouté que, pour rapprocher les services de l'institution des communautés, le programme de municipalisation de l'action sociale est en cours.

Il vise à répondre efficacement aux préoccupations et aux priorités des groupes vulnérables de la population en élaborant des programmes et des projets solides, fondés sur des activités d’entreprenariat, afin de rendre les familles plus autonomes sur le plan économique.

La ministre a, d’autre part, mis en exergue les actions prévues dans le plan de développement national du secteur à l'horizon 2029, notamment le programme intégré de développement local et de réduction de la pauvreté, les transferts sociaux monétaires et l’engagement dans la formation du personnel.

Pendant deux jours, en plus de tracer le bilan des activités du secteur mises en œuvre en 2018, le conseil discutera également du plan d'action du ministère pour 2019, ainsi que de questions telles que le transfert de pouvoirs aux gouvernorats provinciaux et aux municipalités, la municipalisation de l'action sociale, la mise en œuvre des CASIS et transferts sociaux monétaires, entre autres thèmes.

Les directeurs nationaux et provinciaux du Masfamu, les cadres supérieurs du secteur, les représentants des systèmes des unités des Nations Unies en Angola, entre autres invités, participent à l'événement, qui a pour devise "Action sociale, un engagement de la nation".

Le gouverneur de Cuanza Norte, Adriano Mendes de Carvalho, a assisté à la cérémonie d'ouverture.

Il convient de noter que dans la foulée du 2e Conseil consultatif du Masfamu, la ville de Dondo accueillera également la 22e session du Conseil national de la famille, avec la participation de 140 représentants de 18 provinces.