Angop - Agência de Notícias Angola Press

L'Angolaise Josefa Sacko distinguée en Belgique

18.11.2019 - lun. : 11'24 - Société

Luanda - La commissaire chargée de l'Économie rurale et de l'agriculture de l'Union africaine, Josefa Sacko, a reçu le Prix de reconnaissance du Forum Crans Montano, qui s'est tenu du 14 au 16 novembre à Bruxelles (Belgique).

  • Josefa Sacko - commissaire chargée de l'Économie rurale et de l'agriculture de l'UA

L'événement, qui s'est déroulé sous la devise «La femme africaine. Porteuses de valeurs universelles, un modèle pour la jeunesse et pour le monde »,  a également distingué la Capverdienne Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).


Josefa Sacko a été distingué pour son rôle et son dévouement dans la promotion de l'agriculture familiale, en particulier de la cause des femmes rurales.


La Directrice générale adjointe de la FAO a reçu le prix pour son engagement dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle.


Le prix est décerné aux dignitaires qui se consacrent à des causes qui contribuent à transformer la vie des populations les plus vulnérables du monde.


«Je dédie ce prix à toutes les femmes rurales du continent africain», a déclaré Josefa Sacko.


Selon la commissaire de l'Union africaine, les femmes rurales sont la garantie de la sécurité alimentaire puisqu'elles produisent 80% de la nourriture consommée sur le continent africain.


Pour Josefa Sacko, l'avenir du continent africain dépend également de l'accès des femmes aux postes stratégiques de l'économie et de l'industrie.


Elle a souligné que l’autonomisation des femmes rurales constituait un moyen de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de réduire la pauvreté, d'améliorer les revenus et le bien-être des ménages.

Cette année, l’Angolaise Josefa Sacko a figuré sur la liste inaugurale des 100 femmes africaines les plus influentes en 2019, annoncée par Avance Media, une grande entreprise de relations publiques.


La diplomate avait déjà été élue à Londres cette année comme l'une des 100 personnalités les plus influentes dans la politique climatique en 2019 par l’Apolitical, une plateforme internationale de pairs qui soutient les efforts visant à influencer la politique climatique dans le monde.