Angop - Agência de Notícias Angola Press

Quarante unités hospitalières bénéficient des services de l'état civil

12.02.2019 - mar. : 18'40 - Société

Luanda - Pour éviter les enregistrements après l'âge de 5 ou 18 ans, le ministère de la Justice et des Droits de l'Homme a installé 40 postes d'enregistrement dans différents centres et unités hospitalières du pays, a annoncé mardi à Luanda, la secrétaire d'État à la Justice, droits de l'homme et citoyenneté, Ana Celeste.

  • Secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme et à la Citoyenneté, Ana Celeste Januário

Avec cette mesure, l'Exécutif entend faciliter la vie de l'enfant et l'exercice de la citoyenneté, car le processus d'enregistrement des naissances en Angola a pris un nouvel élan en 2017 avec la mise en œuvre du projet "Naître avec enregistrement".

La secrétaire d'État déplore la faible adhésion au service des registres dans les hôpitaux et les centres de santé, du fait que beaucoup de mères ne sont pas en mesure de nommer l'enfant sans l'intervention du père.

Lors d'une réunion d'information sur le registre civil et l'obtention de la carte d'identité réalisée par le ministère de la Justice et des Droits de l'Homme et le Conseil des églises chrétiennes d'Angola (CICA), la responsable a informé qu'il était également prévu d'installer de nouveaux postes dans les unités sanitaires où des enfants sont nés pour enregistrer l'enfant à la naissance.

La rencontre avec le CICA intervient après la présentation du rapport de suivi social et d’évaluation participative de la pauvreté dans sept provinces du pays, réalisé par le CICA et la Commission Justice et Paix de Huíla.

Selon Ana Celeste, les rapports présentés par le CICA montrent que, dans certaines localités, il y a un nombre excessif de citoyens non enregistrés, parmi lesquels des enfants, des hommes et des femmes, et pour faciliter l'accès à l’enregistrement et à la carte d’identité (BI), il est promu des réunions de clarification.

Elle a déclaré qu'une campagne avait été lancée en 2018 pour promouvoir la "parentalité responsable de l'aide", qui visait à sensibiliser la société et surtout les hommes à l'enregistrement des enfants.

Il a estimé les mois de novembre à mars comme les plus critiques, car en cette période d'inscriptions pour accéder à la demande de services d'accès à l'éducation, ce qui a provoqué des afflux dans plusieurs postes d'enregistrement.

Afin de garantir l'accès des enfants à l'éducation scolaire, les ministères de la Justice et des Droits de l'homme et de l'Éducation ont signé, en 2018, un accord de coopération permettant aux paysans d'étudier même s'ils n'ont pas de registre, c'est pourquoi nous menons la campagne d'enregistrement dans les écoles afin d'éviter la surpopulation aux points d'enregistrement.

De son côté, la secrétaire générale du CICA, Deolinda Tecas, a fait savoir que certaines raisons culturelles poussAIent de nombreux citoyens à ne pas s'inscrire au registre, ignorant l'importance du certificat de naissance et de la carte d'identité.

Deolinda Teca a souligné que les données d'enquête de la commission sur la bonne gouvernance et le suivi social dans les provinces de Benguela, Cuanza Sul, Uíge et Zaire méritaient une attention particulière.