Angop - Agência de Notícias Angola Press

La communication sociale veut un secteur privé fort

06.07.2018 - ven. : 16'41 - Société

Luanda - Le ministre de la Communication Sociale, João Melo, a déclaré vendredi que l'Angola avait besoin d'un secteur privé fort dans ce domaine, capable de promouvoir l'emploi et d'absorber les jeunes diplômés.

  • João Melo, Ministre de la Communication Sociale
  • Participants à la 1ère conférence et foire sur la communication

Dans un discours prononcé à l'ouverture de la 1ère Conférence sur la communication audiovisuelle, João Melo a souligné qu'il s'attend à avoir plus de projets privés autonomes dans le domaine de la communication sociale et qui contribuent à l'expansion du marché.

Il a dit qu'il croit que l'initiative privée peut jouer un rôle fondamental dans le développement du secteur des médias en Angola dans tous ses aspects.

Le gouvernant a souligné que la législation en vigueur ne fait pas obstacle à l'initiative privée dans le secteur des médias, notamment la presse, la radio ou la télévision, en fonction de l'intérêt et de la capacité des entrepreneurs.

"Nous sommes convaincus que les initiatives privées dans le domaine de la presse, la radio et l’'audiovisuel sont essentielles pour promouvoir plus de communication et de contenus pour la société, ainsi que pour promouvoir l'emploi, en particulier pour les jeunes quittant les universités chaque année, car les organes publics ne peuvent pas absorber tous les jeunes sur le marché", a expliqué João Melo.

Il a indiqué qu'il était nécessaire d'élargir les contenus audiovisuels et de tirer parti des plates-formes de distribution de télévision existantes pour créer des emplois.

Le ministère de la Communication sociale étudie ce sujet à la lumière de l'expérience d'autres pays et sera bientôt en mesure d'annoncer des mesures à cet effet.

Selon João Melo, le marché audiovisuel, parce qu'il est très étroit, doit être élargi. Des initiatives telles que la 1ère Conférence sur la communication et d'autres entrepreneurs peuvent contribuer à élargir le marché de l'audiovisuel, en mettant l'accent sur l'emploi.

A son avis, la télévision publique angolaise (TPA) et la chaîne de télévision privée TVZimbo ne suffisent pas pour employer tous les jeunes qui se sont formés dans ce domaine à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Il a toutefois averti que de nombreux projets privés soutenus par des sociétés médiatiques publiques, une attitude qui empêche le marché du travail d'absorber de nouveaux diplômés, le ministère devra donc agir.

La 1ère Conférence de Communication, à périodicité annuelle, vise à promouvoir une plus grande interaction et rapprochement des professionnels, des entreprises et des instances dirigeantes, ainsi que l'enseignement et la recherche de connaissances, à travers la formation et la recherche régulière.

Dans l’événement, une initiative d'Angola Comunica (AC) destinée aux journalistes, professionnels du cinéma et de la télévision, producteurs audiovisuels, graphistes et designers, producteurs de musique et entreprises technologiques, aborde les défis et occasions sur le marche, la loi du marché et son importance et la partenariat public-privé dans le secteur.