Angop - Agência de Notícias Angola Press

José Luis de Matos réaffirme le compromis des services publics dans la communication sociale

21.06.2016 - mar. : 11'14 - Société

Péquin - Le ministre de la Communication Social, José Luís de Matos, a réaffirmé mardi, à Pékin (Chine), le compromis du Gouvernement angolais qui considère la télévision digitale terrestre comme le principal moyen sûr, pour un service public de télévision moderne, interactive, ouverte et accessible à tous.

  • Le ministre de la Communication Sociale, José Luís de Matos

Le ministre de la Communication Sociale a fait cette réaffirmation à l’ouverture du troisième Forum sur le Média Chine-Afrique, qui aborde les questions ayant trait à la coopération entre la Chine et les Etats africains dans ce domaine.

Abordant les aspects liés aux politiques et régulation du Média, le gouvernant angolais a parlé de  l’expérience angolaise, notamment  son cadre juridico-légal,  établissant les bases pour l’exercice licite et harmonieux de la liberté d’expression et de l’information, comme liberté de presse.

Outre la Loi de presse, il a dit que l’Angola comptait encore sur la Loi de Radiodiffusion, la Loi du Conseil National de Communication Sociale et le Statut du Journaliste.

Quant à la politique d‘Etat démocratique et de droit, il a souligné que, l’Angola optait pour une politique qui assure l’exercice des libertés et des droits fondamentaux de personne  humaine, dont le Droit à la Liberté d’Expression  et de l’information.

Cette rencontre est organisée par le ministère chinois de la Presse, Publication, Radio, Filme et Télévision, sous le thème : « Coopération de bénéfice Mutuel pour le Développement Commun ».

José Luis de Matos est accompagné à ce Forum par la directrice de Coopération du ministère de la Communication Sociale, Lourdes Mouzinho, ainsi que des présidents des  Conseils d’Administration de l’ANGOP, Journal d’Angola, de la Radio Nationale d’Angola (RNA) et de la Télévision Publique d’Angola (TPA), Daniel Jeorge, José Ribeiro, Henriques dos Santos et Hélder Bárber.