Angop - Agência de Notícias Angola Press

L'Angola reçoit la médaille de mérite "Monde sans tabac"

07.06.2019 - ven. : 17'02 - Santé

Luanda - Pour la contribution d'individualités et institutions dans chacune des six régions africaines, ainsi que pour les efforts déployés dans la lutte et contrôle du tabagisme, l'Angola a été distingué de la médaille de mérite "Monde sans tabac", par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon le représentant de l'OMS en Angola, Hernando Agudelo, s'exprimant lors de la cérémonie de remise de la Médaille de mérite au pays pour les efforts visant à éliminer le tabagisme, c’est un motif de joie, rappelant les conditions pour remporter le prix.

Selon le responsable, pour obtenir cette distinction, le candidat devrait apporter une contribution notable au progrès des politiques et mesures contenues dans la Gouvernance-Cadre pour le contrôle du tabac et ses lignes directrices, fondés sur le mérite.

Pour la directrice de l'Institut national de lutte contre la drogue (Inalud), Ana Graça, cet honneur est une reconnaissance précieuse et une preuve que l'Angola a des cadres désireux de participer activement à l'amélioration de la condition humaine des populations.

Les données de l'OMS indiquent qu'en 2018, plus de 39 335 nouveaux cas de cancer du poumon ont été diagnostiqués et que 37 748 décès ont été enregistrés en raison de cette maladie et, par conséquent, de la consommation et de l'exposition passive au tabac.

Outre l'Angola, l'OMS a également distingué l’île Maurice, la Mauritanie, la RDC, l'Éthiopie et le Nigeria.

Le tabac tue la moitié de ses consommateurs. Les autorités sanitaires internationales considèrent que le moyen le plus efficace de prévenir les décès et d'améliorer la santé consiste à réduire la consommation de tabac et la consommation passive.

En Afrique, 44 pays, dont l’Angola, ont ratifié ou adhéré à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Cependant, la pleine mise en œuvre de la Convention présente des défis énormes, avec des conséquences graves pour la santé publique.