Angop - Agência de Notícias Angola Press

Luanda renforce ses stratégies de lutte contre le choléra et le paludisme

07.07.2018 - sam. : 11'07 - Santé

Luanda - Malgré le choléra ne soit pas situation alarmante, le gouvernorat provincial de Luanda a tenu vendredi, une réunion multisectorielle visant à renforcer les mesures de lutte contre cette maladie, selon les directives de la Commission Interministérielle de combat au choléra et paludisme, dirigée par la ministre de la santé, Sílvia Lutucuta.

  • Rosa Bessa - Directrice du Bureau provincial de la santé de Luanda

Lors de la réunion présidée par le gouverneur en exercice de la province, Júlio Bessa, il a été tracé des stratégies de prévention et réduction de la propagation du choléra, en particulier là où il y a la masse des déchets, au cours de laquelle ont participé des représentants de la police nationale, des forces armées, la protection civile et incendies, les directeurs de la santé et administrateurs municipaux.

Selon Rosa Bessa, directrice du bureau provincial de la santé de Luanda, l'une des mesures concerne l'hygiène personnelle et collective, où les commerçants sont appelés à participer puisqu'ils produisent de grandes quantités de déchets.

La population est également conseillée de prendre soin de l'eau qu'elle consomme, devant être bouillie ou désinfectée avec des gouttes d'eau de Javel, ainsi que de bien laver et confectionner les aliments crus.

Le marché informel de Mabunda, où sont commercialisés les produits périssables, est l'une des zones à risque de choléra qui mérite l'attention.

Par conséquent, les participants à la réunion ont également été invités à renforcer la surveillance épidémiologique et la recherche active de cas suspects de choléra, en particulier de vomissements et de diarrhées, qui devraient être rapidement hydratés et envoyés dans une unité plus proche.

Le gouvernorat provincial de Luanda lance un appel à la population pour qu'elle redouble d'hygiène individuelle et collective afin d'éviter les maladies infectieuses causées par les micro-organismes pathogènes présents dans l'eau et les aliments mal préparés.

D'autre part, le gouvernorat provincial exprime sa préoccupation immense avec la prolifération des marchés dans des endroits inappropriés, sans installations sanitaires, dont les produits varient entre des non périssables et périssables, ces derniers sensibles aux micro-organismes portés par les mouches.

Malgré la responsabilité des autorités de promouvoir l'accès à de bons services de santé publique, il convient de souligner que l'hygiène est l'un des facteurs les plus importants pour garantir de telles conditions.

L'hygiène implique des habitudes et des comportements individuels et collectifs, visant la promotion de la santé, tels que le bain, le lavage des mains, les soins des dents et des cheveux, la manipulation correcte des aliments, le nettoyage des environnements, etc.

Puisque l'hygiène est l'ensemble des mesures préventives employées pour prévenir les maladies, prolonger la vie et promouvoir la santé physique et mentale de l'être humain, les changements dans les habitudes d'hygiène sont l'un des facteurs les plus importants pour l'homme afin qu’il ait une plus grande longévité.