Angop - Agência de Notícias Angola Press

Uíge: Les autorités angolaises définissent des stratégies de prévention du virus Ebola

16.05.2018 - mer. : 20'29 - Santé

Uíge - Une réunion stratégique et d’écoute des autorités sanitaires municipales a eu lieu mercredi dans la ville de Uíge, organisée par la direction provinciale de la santé à Uíge, pour prendre des mesures de prévention de l'Ebola qui a resurgit ces derniers jours dans la République Démocratique du Congo (RDC).

La réunion a abordé les questions sur les mesures de biosécurité, le système de surveillance épidémiologique, la sensibilisation des populations aux mesures de prévention dans le traitement des cadavres infectés par le virus, les recherches actives, les principaux points d'information pour prévenir la situation d'Ebola et autres.

La formation des agents de santé, le plan d'urgence, l'alerte des équipes techniques, la supervision des services de santé, les réunions avec les chefs religieux et les directeurs d'école pour expliquer les mesures de prévention contre le virus Ebola ont également été au cœur de la réunion.

La directrice provinciale de la santé à Uíge, Madalena Angelina Diogo, a déclaré que la réunion avait pour but de trouver de meilleures stratégies pour prévenir la situation d'Ebola, qui sévit en RDC ces derniers jours.

Elle a souligné que la Direction provinciale continuait à déployer des efforts pour envoyer des matériels de biosécurité, en particulier dans les municipalités limitrophes de la RDC, à savoir Maquela do Zombo, Milunga et Kimbele.

Elle a ajouté que, outre ces trois municipalités limitrophes de la RDC, d'autres villages de la province d’Uíge devraient être au courant de la situation de l'Ebola et d'autres maladies.

Elle a fait savoir que les autorités de Maquela do Zombo avait également tenu une réunion à Kimpango avec les autorités de la RDC, qui visait à trouver de meilleures solutions pour prévenir le virus Ebola.

Selon la responsable, la maladie prévaut au Congo dans les localités qui sont à plus de deux mille kilomètres de la frontière de Kimbata, donc les mesures de prévention doivent être renforcées afin que cette maladie n'arrive pas en Angola.

Madalena Angelina Diogo a ajouté qu'un site de quarantaine avait été mis en place à la frontière du kimbata lors de l'incubation de cas suspects de maladie.