Angop - Agência de Notícias Angola Press

La réserve de sang en Angola est insatisfaisante

10.04.2018 - mar. : 17'17 - Santé

Luanda - Les réserves de sang dans le pays sont toujours insatisfaisantes pour répondre aux besoins des unités hospitalières, raison pour la quelle la population a été invitée mardi à Luanda à participer à des campagnes pour aider à sauver des vies humaines.

  • Luanda: Dadores voluntários do Banco Econômico

         L'exhortation a été faite mardi par Eunice Manico, chef du Département de la promotion du don de sang et de la gestion des donneurs de marketing à l'Institut national du sang (INS), au cours d'une campagne de collecte de sang promue par Banque Economique.

       La représentante de l'INS a noté que de nombreux patients étaient sauvés grâce au soutien des donneurs familiaux, appelant ainsi à une participation accrue des donneurs volontaires.

        Elle a salué l'initiative de Banque Economique qui aidait à combler les différentes lacunes de l'INS dans le maintien d'un stock.

        Selon elle, la campagne, qui a débuté lundi (9), n'a toujours pas une grande adhésion, par rapport aux autres années, mais estime que pendant les cinq jours, il pourrait y avoir un afflux de personnes.

        Eunice Manico a dit qu'elle s'attendait à recueillir pendant ces jours de campagne le maximum de litres de sang, à traiter et à distribuer aux hôpitaux, essentiellement aux services pédiatriques, oncologiques, de chirurgie cardiovasculaire et thoracique et de l'hémodialyse.

       "Il y a toujours un faible nombre de donneurs volontaires, d’où il y a une pénurie importante dans le stock d'INS parce que l'OMS recommande que pour qu'une communauté ait suffisamment de sang sûr, au moins un pour cent de la population doit être donateur, mais le pays est très loin de cette situation", a-t-elle ajouté.

       C'est la troisième campagne de collecte de sang de l'INS promue par la Banque Economique et vise à sensibiliser la société sur la nécessité du don volontaire pour contribuer de manière significative à l'augmentation des réserves de sang dans les hôpitaux publics du pays.