Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le nombre de décès diminue à l'Hôpital général de Luanda

23.12.2018 - dim. : 13'40 - Santé

Luanda - Le taux de mortalité à l'Hôpital général de Luanda est passé de 5,8% en mai 2016 à 2,8 en novembre 2018, en raison de l'amélioration des soins médicaux et des moyens médicamenteux.

  • Directeur de l'Hôpital Général de Luanda, Carlos Zeca
  • La première dame de la République, Ana Dias Lourenço, fait un don aux enfants hospitalisés de l'Hôpital Général de Luanda

C’est ce qu’a déclaré jeudi à la presse le directeur général de cet hôpital, Carlos Zeca, à l'issue de la rencontre que la première dame de la République, Ana Dias Lourenço, a tenue avec les enfants hospitalisés pour célébrer avec eux la Noël à l’avance.


L'hôpital a été construit en 2006, mais en 2012, il a été démoli suite à des erreurs d’ingénierie. Une nouvelle infrastructure a été inaugurée en 2015.


Il a déclaré que bien que 80% des hospitalisations dans l'unité soient pédiatriques, la situation était calme et contrôlée et que tous les médicaments étaient garantis pour les patients.


Les principales pathologies restent le paludisme, la fièvre typhoïde et les maladies respiratoires, l’accent étant mis sur la pneumonie, ainsi que sur les cas de diarrhée, bien qu’ils soient peu nombreux car il ne pleut pas beaucoup à Luanda, a fait savoir.


En ce qui concerne les difficultés, Carlos Zeca a souligné le manque de personnel administratif et clinique, qui peut être résolu dès que les nouveaux techniciens,  admis septembre dernier lors de l'appel d'offres, soient incorporés.


L’Hôpital général de Luanda compte 450 lits, dont 350 pour adultes et 100 pour enfants.