Angop - Agência de Notícias Angola Press

Les centres d'hémodialyse paralysent les activités à Benguela

14.11.2017 - mar. : 17'04 - Santé

Benguela - Les centres d'hémodialyse installés dans les hôpitaux municipaux de Benguela et de la région de Lobito ont paralysé lundi leurs activités, en raison de six mois d'arriérés de salaire de ses employés.

  • Patient en traitement dans un centre d'hémodialyse

Prenant la parole à l'Angop, le directeur clinique du Centre Hémodialyse de l'Hôpital municipal de Benguela, Alcides Tomás, a averti que si le problème de salaire des employés ne serait pas résolu dans les 48 heures, les conséquences de cette grève « seraient fatales pour les 220 patients, dont la survie dépend du traitement qu'ils reçoivent dans ces unités ».

Alcides Tomás, également médecin néphrologue,  prévient que sans ce traitement d'élimination des substances toxiques du sang, ces 220 patients risquent de perdre la vie.

Selon le responsable, les salaires de 80 employés, y compris les infirmières et le personnel de nettoyage, n'ont pas été payés, et ils ont décidé lundi de suspendre l'activité jusqu'à ce que leur situation salariale soit réglée.

Il a ajouté que cette situation (arriérés de salaires) découle de 2014.

Cependant, le directeur du bureau provincial de la santé à Benguela, António Cabinda, a confirmé la situation, mais assure que des diligences étaient en cours avec le ministère de la Santé, de sorte que le paiement des salaires soit effectué dans les prochaines heures, de manière progressive afin de lever la grève.