Angop - Agência de Notícias Angola Press

L'Angola dément la fermeture de sa mission à Pretoria

10.09.2019 - mar. : 19'26 - Politique

Luanda - L'ambassade d'Angola à Pretoria, en Afrique du Sud, a démenti mardi des informations sur la prétendue fermeture de cette mission diplomatique, en raison de la vague d '"afro-phobie" survenue il y a quelques jours sur le territoire sud-africain.

  • L'ambassadrice d'Angola en Afrique du Sud, Filomena Delgado (archive)

Dans une note, la mission diplomatique nie que le Président de la République, João Lourenço, ait ordonné de rapatrier les Angolais vivant à Pretoria et de fermer la mission, comme l’indiquent les réseaux sociaux.

"L’information est fausse, biaisée, tendancieuse et vise à discréditer les excellentes relations diplomatiques, amicales et coopératives qui existent entre les Républiques d’Angola et d’Afrique du Sud, ainsi que leurs dirigeants", lit-on dans un communiqué parvenu à l’Angop.
 

L’ambassade de la République d’Angola à Pretoria a annoncé qu’elle continuait de surveiller en permanence la situation préoccupante dans laquelle se trouvaient les communautés de l’Afrique du Sud et réaffirmait qu’aucun Angolais n’était touché par ce phénomène.
 

Il se félicite également de la réaction rapide des autorités sud-africaines visant à assurer la protection des victimes et à ériger en infraction pénale les auteurs de cette vague d'afro-phobie.
 

L'ambassade appelle les communautés angolaises à rester calmes, en contact permanent avec leurs dirigeants, et saisit l'occasion pour conseiller à nouveau les citoyens en situation irrégulière de légitimer leur statut auprès des autorités.
 

Depuis dimanche, au moins 10 personnes sont mortes et 423 ont été arrêtées, principalement dans les villes de Johannesburg et Pretoria. Les attaques, qui visent principalement des citoyens d'autres pays africains, choquent le pays et la communauté internationale.