Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le Parlement approuve la loi sur la greffe d'organes humains

13.08.2019 - mar. : 19'22 - Politique

Luanda - Le Parlement angolais a approuvé mardi, à Luanda, la loi sur la greffe de tissus, cellules et organes humains, par 184 voix favorables, aucune contre et une abstention.

  • Le Parlement angolais

Le texte loi, composé de six chapitres et 28 articles, vise  essentiellement à légaliser les actes de collecte de cellules, de tissus et des organes d’être humains, en vie ou après la mort, et leur transplantation pour des effets thérapeutiques ou recours médico-chirurgical, car ils sont de plus en plus utilisés dans le traitement de certaines maladies.

Le document établit les normes relatives aux cellules et  organes et aux parties du corps humain, soit en vie soit après la mort, ainsi que d’autres procédures en vue de leur transplantation dans l’organisme humain.

La transfusion de sang et de ses dérivés, la donation des ovules et de sperme, le transfert et la manipulation des embryons, ainsi que la donation et la collecte de cellules, tissus et organes du corps humain pour des effets d’investigation scientifique sont régis par une loi spéciale.

Cette loi s’applique à tous les citoyens nationaux,  expatriés et étrangers résidants en Angola, en qualité de donneur ou de bénéficiaire du transplant.

Par ailleurs, au cours de la session de ce mardi, le Parlement a approuvé la désignation de Victória Manuel Silva Isata, au poste de Juge conseillère de la Cour constitutionnelle, sur proposition du groupe parlementaire du MPLA, parti au pouvoir.

De même, Madalena Alfredo da Silva et Machado da Fonseca ont été désignés pour occuper les places   vacantes au sein du Conseil directif de l’Entité régissant la Communication sociale (ERCA).

Madalena a occupé ce poste sur proposition du MPLA, parti dans lequel elle milite, et Fonsesa sur propositiona de l’Union des Journalistes Angolaise, organisme dont il est membre.

Ces indications surviennent après la rénonciation de Domingos Damião, pour incompatibilité des fonctions, et d’Albino Ramos Carlos, élu, le 17 juin 2019, secrétaire à l’Information du Bureau politique du  Mouvement Populaire de Libération de l’Angola (MPLA).