Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le déminage du territoire requiert plus de 300 millions de dollars

08.06.2019 - sam. : 11'35 - Politique

Luanda - Plus de 300 millions de dollars, tel est le montant que nécessite jusqu?en 2025 la Commission Nationale de Déminage (CNIDAH) pour nettoyer près de 174 kilomètres du territoire angolais.

Ces propos ont été tenus vendredi à Luanda par le représentant de la CNIDAH, affirmant que Cuando Cubango, Moxico, Cuanza Sul, Bié, Benguela et Lunda Norte figuraient parmi les provinces les plus minées du pays.

Interpellé par la presse, en marge d’une réunion de coordination d’actions contre les mines baptisée “Agenda 2025”, Adriano Gonçalves a fait savoir que les travaux de déminage allaient progresser considérablement  au niveau de Cuando Cubango.

L’accélération des travaux será due à “Okavango/Zambeze”, projet touristique et de conservation de la nature en développement dans cette vaste région du sud-ouest de l‘Angola, a-t-il précisé.

Selon ce responsable, les territoires de Malanje et de Hambo, provinces situées respectivement au nord et au centre du pays, sont pratiquement déminés.

Rappelons qu’en mai 2017, l’Angola avait présenté une demande de prorogation de délai du déminage de son territoire jusqu’au 31 décembre 2025. Et cette requête a reçu une réponse favorable lors de la 16è conférence internationale des Etats membres de l’”Agenda 2025”, soit du projet anti mines.