Angop - Agência de Notícias Angola Press

Approbation du Rapport d'opinion du Budget général 2019

16.05.2019 - jeu. : 16'45 - Politique

Luanda - La commission pour l'Économie et des Finances, des Affaires constitutionnelles et juridiques, et celle pour de l'Administration publique et des pouvoirs locaux de l'Assemblée nationale ont approuvé jeudi le Rapport d'opinion de la révision du Budget général de l'État 2019 (OGE, sigle en portugais), qui prévoit une réduction de 8,40% de la valeur initialement proposée.

L'avis a été adopté par 23 voix pour, aucune contre et sept abstentions lors d'une séance présidée par la présidente de la Commission de l'Economie et des Finances de l'Assemblée nationale, Ruth Mendes.

La révision proposée estime les recettes à Akz 10.400.865.675.100,00 (dix trillons quatre cent milliards huit cent soixante cinq millions six cent soixante quinze mille cents Kwanzas) et des dépenses du même montant, selon le rapport d'opinion auquel l’Angop a eu accès jeudi.

La nouvelle proposition représente une réduction de 8,40% de l’OGE initialement approuvé par le pouvoir exécutif, d’une valeur de 11.355.138. 688.790,00 (Onze trillons trois cent trente cinq milliards, cent trente huit millions six cent quatre-vingt huit mille sept cent quatre-vingt-dix kwanza).

La proposition OGE révisée pour 2019 vise à permettre d'atteindre les objectifs de macroéconomique et des politiques de développement de l'exécutif pour l'année en cours.

Le document est conforme aux objectifs définis dans le PDN 2018-2022 (Plan de développement national) et comprend des actions contribuant à la stabilité macroéconomique, à la consolidation fiscale et à la réanimation du secteur productif, l'accent étant mis sur l'agriculture.

Toujours dans la matinée de ce jeudi, la 14e réunion d'informaticiens des parlementaires de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) s'est terminée dans la capitale angolaise.

Le président de la Commission de la Santé, de l'Education, de l'Enseignement supérieur, des Sciences et de la Technologie, Victor Chicua Kajibanga, a souligné l'importance de la réunion, dans la mesure où elle peut contribuer à un rapprochement accru entre les députés et les électeurs.

Il a jugé essentiel d'investir davantage dans la technologie dans les parlements des pays membres de l'organisation régionale pour améliorer les performances des législateurs et débureaucratiser les services.