Angop - Agência de Notícias Angola Press

L'Autriche voit des avantages dans la privatisation en Angola

04.11.2019 - lun. : 13'32 - Politique

Luanda - Le secteur privé autrichien voit des opportunités d’affaires en Angola, à la suite du programme de privatisation de 195 entreprises appartenant à l'État angolais, qui sera mis en œuvre jusqu'en 2022, compte tenu de l'intérêt porté à certaines de ces unités.

Cette information a été confirmée par le consul honoraire d’Autriche, António Mosquito Mbakassy, ​​lors de la célébration de la fête nationale de ce pays européen, le 26 octobre.


S'exprimant en marge de la cérémonie organisée samedi par l'ambassade d'Autriche en Afrique du Sud, António Mosquito Mbakassy a souligné que le secteur privé du pays, qui compte environ 8,9 millions d'habitants (Autriche), envisageait la privatisation de certaines entreprises angolaises.


Sur les 195 entreprises angolaises devant être privatisées d'ici 2022, 175 seront vendues par adjudication, 11 par vente aux enchères (en bourse) et neuf par offre publique initiale.


Parmi les sociétés dans ces conditions figurent la compagnie pétrolière Sonangol, la compagnie aérienne nationale TAAG et l’assureur ENSA.


Invité par l'ambassadeur d'Autriche en Afrique du Sud et en Angola, John Brigier, António Mosquito Mbakassy, ​​a souligné la coopération entre les deux pays (Autriche et Angola), notamment dans les domaines de la sécurité technologique, de l'éducation, de la santé et de l'énergie.


Dans ce dernier secteur, l’Autriche a une participation significative dans la centrale hydroélectrique de Laúca, conçue pour produire 1 998 mégawatts avec six turbines.


L'Angola et l'Autriche coopèrent, entre autres, dans les domaines politique et diplomatique, des transports, de l'éducation et de la santé.