Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le gouvernement turc soutient la relance de l'économie angolaise

27.02.2019 - mer. : 17'28 - Politique

Luanda - La Turquie a exprimé son intérêt à investir principalement dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage, des infrastructures et de l'énergie en Angola, et à soutenir les politiques de réformes de relance économique menées par le gouvernement angolais.

  • Le président de l'AN, Fernando da Piedade Dias dos Santos, reçoit l'ambassadeur de la Turqui en Angola, Alpy Ay
  • Ambassadeur de la Turquie en Angola, Alpy Ay
  • Péesident de l'Assemblée Nationale avec les leaders des groupes nationaux de la CPLP
  • Rui Figueiredo Soares, président de l'Assemblée nationale du Cap-Vert

C’est ce qu’a informé mercredi, à Luanda, l'ambassadeur d'Angola en Angola, Alpy Ay, à l'issue d'un entretien avec le président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos.

Le gouvernement turc est prêt à coopérer, à investir et à diversifier l'économie angolaise, a déclaré l'ambassadeur.

Selon le diplomate turc, les questions liées au secteur pétrolier pourraient également être exploitées, en tenant compte du potentiel de l'Angola dans la production de pétrole brut (principal produit d'importation).

Il a ajouté que le gouvernement de son pays était prêt à soutenir les politiques de développement menées par l'Exécutif angolais.

Selon lui, le chiffre d'affaires entre les deux États n'est pas celui souhaité, aspirant il soit accru dans les temps à venir.

Les données de 2016 montrent que la balance commerciale entre la Turquie et l'Angola s'est établie à 134 millions de dollars (117,5 millions d'euros).

En 2014, les deux pays ont négocié un mémorandum d'accord pour des consultations politiques et un accord de suppression des visas sur les passeports diplomatiques.

L’Angola et la Turquie ont établi des relations diplomatiques en 1980, mais le début de cette coopération a eu lieu en 2008, année de la signature à Ankara de l’accord de coopération commerciale, économique et technique entre les deux Gouvernements.

Ce même mercredi, le président du Parlement angolais a rencontré les présidents des groupes nationaux de l'Assemblée parlementaire de la CPLP (AC-CPLP), qui préparent l'Assemblée parlementaire de la Communauté des pays de langue portugaise (AP-CPLP), qui se tiendra dans la capitale angolaise du 8 au 10 juin de cette année.

Le président du groupe national de l’AP-CPLP de l'Assemblée nationale du Cap-Vert, le député Rui Figueiredo Soares, a souligné que l'assemblée parlementaire abordera les questions liées à l'intégration effective des citoyens de la CPLP.

Il a dit que la circulation des personnes et des biens dans l'espace de la CPLP était essentiel, notant que certains progrès avaient été accomplis dans ce domaine lors de la réunion plénière tenue au Cap-Vert.

Il convient également de mentionner la formation de jeunes parlementaires afin que les questions concernant les jeunes soient traitées de manière plus approfondie dans l’espace lusophone.

L'Assemblée parlementaire de la Communauté des pays de langue portugaise (AP-CPLP) a été créée par le XIIe Conseil des ministres de la CPLP (Lisbonne, novembre 2007) et a tenu sa première réunion à São Tomé e Príncipe en avril 2009, avec la participation des représentants des parlements de l’Angola, du Cap-Vert, du Brésil, de la Guinée Bissau, du Mozambique, du Portugal, de Sao Tomé-et-Principe et du Timor oriental.

L'AP-CPLP est l'organe qui regroupe les représentations de tous les parlements de la Communauté, constitués sur la base des résultats des élections législatives des pays respectifs.