Angop - Agência de Notícias Angola Press

Les partis d'opposition veulent une révision de la Constitution

11.01.2019 - ven. : 20'06 - Politique

Luanda - Les partis d'opposition représentés au Parlement ont plaidé ce vendredi, à Luanda, pour une révision urgente de la Constitution et de la loi électorale, afin de mieux servir les intérêts de la nation.

Adalberto da Costa Júnior, du groupe parlementaire de l’UNITA, croit que la constitution actuelle de 2010 confère des pouvoirs excessifs au Président de la République.


Pour lui, chaque fois qu'une autorisation législative est donnée au titulaire du pouvoir exécutif sur plusieurs diplômes, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas excès de pouvoirs concentrés.


"Nous croyons que c’est l’heure de réviser la Constitution et la loi électorale", a dit le député à la fin de la réunion des présidents des groupes parlementaires, qui a défini l'ordre du jour de la plénière du 23 janvier.


Le député du PRS, Benedito Daniel, et André Mendes de Carvalho, de CASA-CE, ont exprimé le même avis.


Selon Benedito Daniel, "la Constitution actuelle est atypique car elle confère des pouvoirs excessifs au président de la République, d’où la nécessité de la réviser".


Il a dit qu’il fallait revoir la Magna Carta et d’autres diplômes, comme l’élection du Président de la République et l’organisation et le fonctionnement du gouvernement lui-même.

Cependant, il a dit qu'il y avait de bonnes choses dans la Constitution et d'autres qui laissaient beaucoup à désirer et devraient être révisées, comme le diplôme sur l'élection du Président et de l'organisation et le fonctionnement du gouvernement.


Pour lui, les ministres doivent être représentatifs et ne pas être seulement des auxiliaires du pouvoir exécutif.