Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le transfert de compétences dynamise la résolution des problèmes

30.10.2018 - mar. : 14'42 - Politique

Luanda - Le transfert de compétences des ministères aux gouvernorats provinciaux constitue une valeur ajoutée pour l'Angola, car il permettra une résolution plus rapide des problèmes des communautés.

  • Eusébio de Brito Texeira, gouverneur de Cuanza Sul
  • Mara Quiosa, gouverneure de Bengo
  • Norberto dos Santos, gouverneur de Malanje

Le processus a débuté lundi lors d'une cérémonie présidée par le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Frederico Cardoso, en présence du ministre de l'Administration du Territoire et de la réforme de l'État, Adão de Almeida, et des gouverneurs de province.

A l’occasion, la gouverneure de la province de Bengo, Mara Regina Quiosa, a déclaré à la presse que cette loi avait une grande valeur, dans la mesure où elle s'emploierait à conférer davantage de pouvoirs aux administrateurs municipaux.

Pour la responsable, avec cette loi, les préoccupations de certains citoyens peuvent être résolues plus rapidement.

"La vie doit changer, engageons-nous tous pour que nous puissions toujours créer de meilleures conditions sociales pour nos communautés", a dit la gouverneure.

Elle a appelé les citoyens à aider les administrateurs à réagir rapidement aux divers problèmes locaux.

Partageant cette idée, le gouverneur de la province de Malanje, Norberto dos Santos Kwata Kanawa, a considéré comme une priorité le transfert de compétences du ministère de l'Agriculture aux gouvernorats provinciaux et, partant, aux municipalités.

Norberto dos Santos recommande le transfert des pouvoirs en matière de délivrance de titres fonciers, dans le but de promouvoir localement la production agricole et de développer les communautés.

Le gouverneur de Cuanza Sul, Eusebio de Brito Teixeira, a souligné l’importance fondamentale de la participation des communautés à la préparation et création des conditions permettant de bénéficier du processus de transfert de compétences.

Il a indiqué que cela était nécessaire pour la participation de la population aux décisions.

A son tour, le coordinateur de l'Observatoire politique et social angolais, Sérgio Kalundungo, a souligné le processus de transfert comme étant très important, mais a attiré l'attention sur la nécessité de surveiller sa mise en œuvre.

Pour l’analyste politique Gildo Matias, il s’agit d’un jalon historique qui créera un ensemble de possibilités en matière de prestation de services plus proche des citoyens et, par conséquent, une plus grande sensibilité aux solutions apportées aux problèmes qui les affligent.