Angop - Agência de Notícias Angola Press

Huambo a le potentiel pour la reforme de la Justice et de Droit, dit le juge-président

11.07.2018 - mer. : 18'04 - Politique

Huambo (Angola) - La province de Huambo a un excellent potentiel pour entreprendre convenablement le processus de reforme de la Justice et de Droit, eu égard à la qualité et motivation de ses magistrats, auxquelles s'ajoute le dévouement de tous les autres fonctionnaires.

  • Rui Ferreira - président de la Cour suprême

Ces propos ont été tenus mercredi, à Huambo, par le juge-président de la Cour Suprême, Rui Ferreira, ajoutant qu'il était satisfait de la prestation de service du Tribunal local, en tant que facteur indispensable pour la bonne marche du processus de reforme de la Justice et de Droit.

Toutefois, il y a lieu d'améliorer les infrastructures, a-t-il souligné à la presse, en marge d'une visite de travail de trois jours dans la région.

"J'ai trouvé un Tribunal bien organisé, avec des juges de qualité et des fonctionnaires bien disposés. Presque tous exercent des fonctions qui ne correspondent pas à leur catégorie. Cela révèle leur dévouement, bien qu'ils soient déçus par la qualité des infrastructures mises à la disposition du Tribunal, qui est très important pour la vie judiciaire du pays", a-t-il expliqué.

Confirmant la dissolution récente par la Loi des Tribunaux municipaux, le juge-président a estimé que Huambo devrait être dotée des infrastructures judiciaires de haute qualité, car c'est la province d'où émanait, João Felisberto, premier juge affecté à la Cour Suprême.

La province de Huambo, où travaillent 25 juges, contrôle actuellement 5.634 procès divers.