Angop - Agência de Notícias Angola Press

Les préoccupations des jeunes présentées au Président de la République

16.04.2018 - lun. : 18'01 - Politique

Luanda - Les questions liées au logement, à la formation technique et professionnelle, à l'emploi, aux lignes de crédit, entre autres, ont été présentées lundi à Luanda au président de la République d'Angola, João Lourenço, comme les principales préoccupations de la jeunesse angolaise.

  • Président de la République d'Angola, João Lourenço (à dr.), reçoit en audience la direction du Conseil National de la Jeunesse
  • Président de la République d'Angola, João Lourenço (à dr.), reçoit en audience la direction du Conseil National de la Jeunesse
  • Président de la République d'Angola, João Lourenço (à dr.), s'entretient avec le Conseil National de la Jeunesse

Le Chef du pouvoir exécutif a accordé une audience aux membres du Conseil national de la jeunesse (CNJ), dirigé par le président de cette organisation, António Tingão Mateus, afin d'écouter les principales préoccupations de la vie quotidienne des jeunes, pour les atténuer.

S’exprimant à la presse au sortir de l’audience, António Tingão Mateus  a dit que le Chef de l'Etat angolais avait pris bonne note des préoccupations des jeunes et a promis de les analyser avec attention.

Selon lui, le Conseil National de la Jeunesse plaide pour l'approbation de la Loi du Plan National de la Jeunesse, afin de permettre aux jeunes de bénéficier des projets de l'Exécutif pour le développement du pays.

En ce qui concerne le projet ‘‘PRO-JOVEM’’ (Pro-jeune), le CNJ est en faveur de l'existence de la ligne de crédit, bien qu'il y ait des éléments de son opérationnalisation que l'organisation de la jeunesse n'est pas d'accord, a-t-il dit.

Le projet ‘‘PRO-JOVEM’’, créé par le précédent exécutif, avait bénéficié de la Banque angolaise de développement (BDA, sigle en portugais) d'une ligne de crédit de quatre milliards de kwanzas pour l'exécution de 226 programmes pour les jeunes.

A son tour, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Ana Paula Sacramento, qui a assisté à l'audience de ce lundi, a déclaré que son ministère travaillait avec le CNJ pour examiner la situation de la ligne de crédit pour les jeunes.

Il a fait savoir que l'intention du département qu'elle dirige était de continuer à mettre en œuvre le programme du Plan national de la jeunesse et, avec les jeunes, de discuter des priorités.