Angop - Agência de Notícias Angola Press

Rafael Marques prédit des améliorations dans l'action de l'Exécutif

05.12.2018 - mer. : 15'38 - Politique

Luanda - Le journaliste d'investigation et défenseur des droits humains, Rafael Marques, a déclaré mercredi qu'il y avait un "grand" changement entre l'actuel et l'ancien Exécutif, bien qu'il ait reconnu que la situation économique du pays nécessite des précautions.

  • Le Président de la République, João Lourenço (à dr.) reçoit le journaliste Rafael Marques
  • Journaliste Rafael Marques

Rafael Marques parlait à la presse à l'issue d'une audience accordée par le Président de la République, João Lourenço, au cours de laquelle des questions relatives aux droits de l'homme, à la lutte contre la corruption et à l'opération Resgate ont été analysées.

Pour le journaliste, il est fondamental que les changements entrepris par le Président João Lourenço soient couronnés de succès, car il est nécessaire que les gens aient à manger et à célèbrent la démocratie.

En ce qui concerne la lutte contre la corruption, il a défendu la contribution accrue de la société à la moralisation des institutions publiques et des citoyens eux-mêmes.

C'est un "cancer" qui ronge la société angolaise et dévie  les ressources qui devraient être investies dans l'éducation et la santé, a-t-il indiqué.

Connu pour avoir dénoncé des cas potentiels de corruption et de violation des droits de l'homme, le journaliste a souligné que tout le monde devrait participer à la construction d'une nouvelle société, soulignant que ce n'est pas la tâche exclusive du Chef de l'Etat.

João Lourenço a reçu le journaliste après qu'un incident de protocole se soit produit mardi, empêchant Rafael Marques d'assister à une audience à laquelle participaient plusieurs entités de la société civile, généralement critiques à l'égard du Gouvernement.

Parlant de l'incident, le secrétaire à la Communication du Président de la République, Luís Fernando, a affirmé dans un article sur Facebook qu '"une faille malheureuse à l'entrée du palais a empêché Rafael Marques d'assister à l'audience collective.

Après une heure de réunion avec le Président João Lourenço, le journaliste a dit que le "malentendu" était dépassé et que le Chef de l'Etat avait déploré l'incident.

La réunion a eu lieu 25 jours après que le Chef de l'Etat ait décerné des médailles du mérite à des personnalités éminentes qui se sont battues pour l'indépendance nationale, dans un geste visant à consolider le processus de réconciliation entre les Angolais.

Avec cette audience, João Lourenço a poursuivi la stratégie consistant à élargir le dialogue aux organisations de la société civile qui revendiquent depuis longtemps le droit d'être entendues et de contribuer avec leurs points de vue ou opinions.