Angop - Agência de Notícias Angola Press

Angola: Les phrases-clés du Chef de l'Etat

08.01.2018 - lun. : 14'44 - Politique

Luanda - Les phrases-clés des déclarations, aux journalistes, du Président angolais, João Lourenço, ce lundi, lorsqu'il faisait le bilan des 100 jours de son quinquennat.

-Par rapport au fonds souverain, je ne dirais pas que je vais limoger, mais tout peut arriver.

-Peut-être nous avons une vue différente. Je ne sens pas cette crispation dans nos relations (entre le Président de la République, également Vice-président du MPLA, João Lourenço, et le Président du MPLA en même temps ancien Chef de l’Etat, José Eduardo dos Santos).

-Cela ne revient qu’au Président José Eduardo dos Santos de dire s’il abandonnera la vie politique active, comme promis.

- Nous ne nous opposons pas à l’extension du signal de la Radio Ecclesia sur l’ensemble du territoire national.

- Nous n’empêchons pas le procès de l’ancien Vice-Président d’Angola,  Manuel Vicente, et ne demandons pas qu’il soit classé mais qu’il soit transféré en Angola.

- Nous avons toute la patience de ce monde. Nous allons continuer à attendre le dénouement de ce cas (encore sur le procès de Manuel Vicente).

- Limogeage du Conseil d’Administration de la Sonangol a été fait  pour les obligations dues au service.    

- Les clauses du contrat sont assez nuisibles aux intérêts de l’Etat (Contrat entre la TPA et « Semba Communicação »).

- L’impunité a contribué à la hausse des taux de corruption en Angola.

- Au minimum, il serait ingrat, si je n’aimais pas être le Président de ceux qui m’avaient élu.

- La lutte contre la corruption se résume en deux mots: le courage et la détermination.

- Le contrôle des actes du Gouvernement par l’assemblée Nationale est le bienvenu.