Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le Chef de l'Etat parle de la coopération avec les ambassadrices de Cuba et des États-Unis

12.10.2017 - jeu. : 15'43 - Politique

Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a reçu jeudi, au Palais Présidentiel, en audiences séparées, les ambassadrices de Cuba et des États-Unis d'Amérique, respectivement Gisela Rivera et Helen La Lime.

  • Le Président de la République, João Lourenço, reçoit en audience l'amassadrice de Cuba en Angola
  • Ambassadrice de Cuba en Angola, Gisela Rivera
  • Ambassadrice des Etats-Unis en Angola, Helen La Lime
  • Le Président de la République, João Lourenço, reçoit en audience l'ambassadrice des Etats-Unis en Angola, Helen La Lime

Avec les ambassadrices, en fin de mission diplomatique dans le pays, le Chef de l'Etat angolais a discuté des questions liées à la coopération, mettant l'accent sur les domaines politique, économique, social et diplomatique.

Abordée par la presse au terme de l’entretien, l'ambassadrice Gisela Rivera a souligné les liens forts, historiques et profonds existants dans les relations de coopération entre l'Angola et Cuba dans tous les secteurs.

La diplomate cubaine a dit que, du point de vue social, Cuba était l'un des partenaires les plus importants d’Angola.

Elle a profité de l'occasion pour remercier le Président de la République pour le soutien apporté par le Gouvernement angolais au cours de sa mission.

L'Angola et Cuba entretiennent depuis plusieurs années des liens de coopération et d'amitié qui ont un plus grand impact dans les domaines de la culture, de la santé, de l'éducation, de l'hôtellerie, du tourisme et de la pêche, versés sur la formation du personnel et l'assistance technique.


Pour sa part, l'ambassadrice des États-Unis, Helen La Lime, a informé qu'elle avait analysé avec l'homme d'État angolais, les aspects liés à la coopération et au partenariat que son pays entretient avec l'Angola, ainsi que des programmes du leadership régional angolais.


Elle a indiqué qu'il y avait un certain intérêt de la part des États-Unis de renforcer les relations de coopération avec le Gouvernement angolais et, en conséquence, défendant à cet effet une plus grande présence en Angola des hommes d'affaires américains liés au secteur privé.

Les domaines de la santé, de l'agriculture, de la diplomatie, des finances, du déminage, de la défense et de la sécurité sont privilégiés dans les relations de coopération entre l'Angola et les États-Unis.