Angop - Agência de Notícias Angola Press

Un écrivain reconnaît que la production de livres ne couvre pas le marché intérieur

16.05.2018 - mer. : 19'56 - Culture

Luanda - L'écrivain angolais António Fonseca a déclaré mardi à Luanda que le processus actuel de production littéraire ne répondait toujours pas aux besoins locaux en raison des coûts de fabrication et de distribution.

  • Ecrivain angolais António Fonseca

António Fonseca a fait ces remarques lors d'une conférence sur le thème « Le problème de l'accès aux livres » tenue au Centre culturel Brésil/Angola, au cours de laquelle l’écrivain a parlé de la production de livres actuel qui, selon lui, est très coûteuse en raison de l'importation de la matière.

L'orateur a demandé un plus grand engagement des entreprises nationales sur ce marché afin de dynamiser le secteur et, surtout, de réduire les taxes à l'importation de sorte à faciliter le processus.

L'écrivain a reconnu l'absence de toute stratégie commerciale de la part des hommes d'affaires angolais, de sorte que la production, l'édition et la distribution de livres soit une activité qui génère des bénéfices.

António Fonseca a souligné que le manque de capacité à couvrir le marché faisait en sorte que beaucoup de gens cessent de lire, réduisant ainsi leurs capacités d'apprentissage.

La conférence déroulée au cours du deuxième Festival littéraire luso-afro-brésilien.