Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le gouvernement angolais accorde une attention particulière à l'éducation

08.10.2020 - jeu. : 08'00 - Education

Luanda - La ministre d'État chargée des Affaires sociales, Carolina Cerqueira, a réaffirmé, mercredi, à Luanda, que l'exécutif continuait d'accorder une attention particulière à l'éducation, dans le cadre du processus d'enseignement et d'apprentissage des enfants.

  • Carolina Cerqueira, ministre d'État aux Affaires sociales

Selon la ministre, qui s'exprimait lors d'une vidéoconférence avec les gouverneurs provinciaux sur le retour à l'école, malgré les contraintes causées par la pandémie de Covid-19, qui a profondément affecté la stabilité sociale et affaibli le développement économique, affectant gravement les familles et la société en général, l’éducation et l’enseignement restent une priorité pour l’État.

Le ministre, qui a salué la collaboration des parents, tuteurs, enseignants et partenaires sociaux à la réussite du retour à l'école, a déclaré que la contribution de chacun était prépondérante pour les objectifs fixés, compte tenu de la nécessité de restaurer la confiance dans les institutions et partager la responsabilité collective dans une action concertée par toutes les parties prenantes.

Carolina Cerqueira a évoqué la nécessité pour les communautés de soutenir l'exécutif, avec des actions de sensibilisation pour mettre fin au vandalisme des biens publics et privés, en particulier les institutions éducatives, culturelles et religieuses.

Selon elle, des actions doivent être menées à tous les niveaux pour assurer la protection des enfants, la biosécurité et l'assainissement dans les écoles, une organisation qui correspond à la nécessité d'éloigner les élèves les uns des autres et au strict respect des normes d'hygiène.

La ministre d’État a indiqué que le gouvernement était en train de mettre en œuvre plusieurs programmes sociaux pour atténuer la pauvreté et la vulnérabilité des familles, en mettant l'accent sur le programme Kwenda, qui est considéré comme le programme de protection sociale le plus solide en cours dans le pays depuis l'indépendance nationale.

L'engagement, la responsabilité collective et les multiples initiatives développées au niveau de toutes les provinces pour la reprise des cours ont été salués par la ministre d'État, qui a également appelé les parents et les citoyens en général à collaborer avec le gouvernement dans cet important défi.

Dans ce premier tour, qui a repris le lundi 5, le gouvernement a réservé le redémarrage des cours des classes d’examen, à savoir 6e, 9e, 12e et 13e, ainsi que de l’enseignement supérieur.

Les élèves de 7e, 8e, 10e et 11e année, tous du deuxième cycle de l'enseignement secondaire,  devraient retourner à l’école le 19 octobre, tandis que ceux de l'enseignement primaire et du premier cycle commenceront le 26 octobre.

L'Angola compte 18 229 écoles (avec 97 445 salles de classe dans l'enseignement général), dont 2 513 sont du 1er  cycle, 1 307 du 2ème  cycle de l'enseignement secondaire public et 2 000 écoles privées.

Les écoles de l'enseignement général  (publiques) accueillent plus de 10 millions d'élèves, tandis que les écoles publiques-privées et privées comptent 1,5 million d'élèves inscrits.