Angop - Agência de Notícias Angola Press

L'Education et la Santé sont prioritaires pour le gouvernement - PR

29.06.2019 - sam. : 11'23 - Education

Luanda - Le secteur de l'Education et celui de la Santé continueront à mériter une attention particulière de la part du gouvernement angolais, a affirmé vendredi, à Luanda, le président João Lourenço.

  • Président João Lourenço accorde une interview à TPA et au quotidien Novo Jornal

Le Budget général de l’Etat  révisé, relatif à l’exercice  économique de l’année  2019, et dont les recettes et dépenses sont estimées à 10,3 billions de kwanzas,  attribue au secteur de la Santé 6,6 pour cent et à celui de l’Education 5,8 pour cent.

Reconnaissant qu’il y avait encore beaucoup à faire pour répondre aux besoins des citoyens, le président, qui a accordé une  interview à la Télévision Publique d’Angola et au quotidien « Novo Jornal »,  a affirmé que son gouvernement considérait l’Education et la Santé comme des secteurs « clef » pour le développement du pays.

Éducation

D’après João Lourenço, la formation de cadres et le lancement des appels d’offres pour l’admission de nouveaux cadres étaient  prioritaires,  dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement et  permettre à des  milliers d’enfants  d’avoir accès  à l’éducation. 

Actuellement, le ministère de l’Education contrôle 206.624 enseignants  qui assurent le processus d’enseignement et apprentissage.

Des données indiquent que les sous-systèmes de l’enseignement, à savoir Préscolaire,  Général,  Formation des enseignants, Technico-professionnel et de l’Éducation des adultes,  enregistraient un déficit d’environ 40.000 enseignants.

En 2018,  il y avait 20.000 places vacantes,  mais à peine 18.650 candidats avaient réussi au test  d’admission. Donc il reste à remplir  1.492 places vacantes.

Santé

Quant au secteur de la santé, le président a  souligné l’amélioration survenue dans l’assistance aux citoyens dans les principaux hôpitaux  du pays. Au niveau de Luanda,  il a cité la Maternité « Lucrécia Paim », le Sanatorium et l’Hôpital pédiatrique. 

Au niveau de Lubango, chef-lieu de la province de Huila (sud), João Lourenço a cité le Centre public d’Hémodialyse inauguré récemment.

D’après le chef de l’Etat,  il y a eu quand même des améliorations en matière d’assistance aux malades dans les hôpitaux, car les médicaments ne sont plus achetés  en dehors de ces établissements.

En 2018, le ministère avait lancé des appels d’offres, mettant à disposition du public 7.667 places vacantes dans la catégorie d’actualisation,  d’admission et de promotion dans la carrière.

Actuellement, le secteur contrôle  6.400 médecins et a encore besoin de 28.000 autres.

Pour l’année 2019, le ministère de la Santé a annoncé un nouvel appel d’offres pour l’admission de 19.000 professionnels du domaine.