Angop - Agência de Notícias Angola Press

Les réformes attirent les multinationales vers le secteur minier

16.10.2020 - ven. : 10'59 - Économie

Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a annoncé jeudi, à Luanda, que le secteur minier angolais avait signé des contrats avec la multinationale anglo-américaine pour la prospection et l'exploration de l'argent, du cuivre, du nickel et du platine.

  • Le Président angolais, João Lourenço

Selon João Lourenço, qui s'exprimait à l'Assemblée nationale sur l'état de la nation, l'attrait de cette grande multinationale et d'autres sur le marché minier angolais est le résultat des mesures adoptées pour rendre le secteur minier plus attractif.


Outre Anglo-American, les autorités minières angolaises ont également signé un contrat avec la société Tosyali, visant à réactiver le projet minier de Cassinga et à construire une aciérie à Namibe.


Le Chef de l'Etat a souligné que l'année avait également été marquée par l'exportation du premier lot d'or produit dans la province de Huíla.


Dans le sous-secteur du pétrole et du gaz, étant donné le rôle pertinent qu'il joue dans l'économie angolaise, il a précisé qu'il continuerait de mériter une très grande attention.


 Pour faire face à la baisse de la production pétrolière qui a été enregistrée ces dernières années, il a indiqué que le Gouvernement avait approuvé la stratégie d'exploration des hydrocarbures 2020-2025 de l'Angola.

Par cette stratégie, l’Exécutif compte intensifier l'exploration et garantir l'expansion continue de la connaissance du potentiel pétrolier, y compris des réservoirs non conventionnels pour remplacer les réserves et assurer la stabilisation de la production qui en résulte.


Pour augmenter les réserves et stabiliser la production, il a rappelé qu'en 2019 le premier appel d'offres pour les blocs avait été réalisé, sur la base d'une stratégie approuvée l'année précédente.


A part l'exploration pétrolière en mer, João Lourenço a également annoncé, pour novembre prochain, le lancement de l'appel d'offres pour les blocs onshore.