Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le pôle de développement abritera des sociétés minières

15.06.2020 - lun. : 23'44 - Économie

Luanda - Le pôle de développement du diamant de la municipalité de Saurimo a été présenté (lundi) à Luanda, aux entités institutionnelles et d’entreprises, nationales et étrangères, lors d'une cérémonie à laquelle a assisté le ministre des Ressources minérales et Pétrole, Diamantino de Azevedo.

Avec l'achèvement prévu pour la fin de l'année, le Pôle de Développement de diamant est situé au nord de la ville de Saurimo, et son objectif principal est de rassembler, dans un même espace, les entreprises liées à l'économie minière, en se concentrant sur la chaîne de valeur du diamant, offrant des infrastructures adéquates pour le développement de cette activité..

À l'occasion, le ministre des Ressources minérales et Pétrole a souligné que le projet marquait non seulement le développement de la chaîne de valeur dans le secteur national du diamant, mais était également un pari nécessaire dans la promotion des affaires en dehors de la capitale du pays.

 "Dans ce pôle, différents types d'emplois seront créés pour les Angolais, dans la taille des diamants ou aux services commerciaux", a-t-il déclaré.

Pour le président du conseil d’administration de SODIAM, Eugénio Bravo da Rosa, l'achèvement des travaux du pôle de dimant signifie une plus grande professionnalisation et expansion de l'industrie du diamant en Angola et une étape très importante pour l'entreprise dans l'exécution des politiques du secteur.

Le pôle, dont les caractéristiques sont similaires à celles de la Zone économique spéciale, crée un ensemble d'opportunités d'investissement, en tenant compte de la zone commerciale, composée de magasins, restaurants, banques, bureaux des impôts, bureaux, centre de conférences et de formation.

La zone industrielle, quant à elle, abritera l'usine de polissage et d'autres activités du secteur privé.

Le Pôle de développement diamantifère de Saurimo a été approuvé par arrêté présidentiel n ° 36/19 du 25 mars, il s'agit d'un investissement sous la responsabilité de la SODIAM qui en assure également la gestion.