Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le gouverneur demande l'augmentation d'agents de la police dans les corridors de transhumance

11.09.2019 - mer. : 18'37 - Économie

Ondjiva - Le gouverneur de la province de Cunene, Vigílio Tyova, a demandé mercredi, à Ondjiva, le renforcement des agents de la police, dans les corridors de transhumance crées dans la région, en vue d'empêcher le vol de bétail qui survit dans ces zones.

  • Vigílio Tyova, gouverneur de la province de Cunene

Le commandant provincial de la police nationale à Cunene doit dépêcher des policiers dans les points de transhumance, situés dans les municipalités de Cuanhama et Cuvelai, afin d’assurer la sécurité des animaux”, a indiqué le gouvernant, lors d’une réunion du Conseil d’écoute aux communautés.

Il a souligné que la mesure était urgente pour lutter contre ce fléau qui rend plus pauvre les éleveurs, alors qu’ils se sacrifient à parcourir des centaines de kilomètres pour paître le bétail dans les zones de pâturages, afin d’échapper à la sécheresse qui touche la région.

 « Ces mesures préventives devraient être adéquates pour préserver le bétail qui représente, dans les zones rurales, le symbole de possession et de richesse, utilisé pour répondre aux besoins plus importants au sein des familles", a-t-il précisé.

Sans avancer le nombre, Virílio Tyova a appelé la population à la vigilance en dénonçant aux autorités, des cas de vol de bétail en vue de décourager ces pratiques.

Cunene, outre d’autres provinces de la zone du sud d’Angola, est une région dont la population se dédie principalement à l’élevage de bovins, de caprins et de porcins, constituant une source de revenu.

La province de Cunene affronte, depuis le mois d’octobre 2018, une  sécheresse accentuée qui affecte 880.172 personnes et un millions de têtes de bétail. Ce fléau a déjà tué 30.000 animaux, notamment les bovins, les caprins et les porcins.