Angop - Agência de Notícias Angola Press

Les banques Postal et Mais cessent leurs activités

05.01.2019 - sam. : 14'29 - Économie

Luanda - Les banques Postal et Mais ont cessé leurs activités financières bancaires pour ne pas avoir respecté la recommandation de la Banque nationale d'Angola (BNA) exigeant une augmentation de capital et des fonds propres réglementaires de 2,5 milliards à 7,5 milliards de kwanza jusqu'au 31 décembre 2018.

  • Le gouverneur de la Banque Nationale d'Angola (BNA), José de Lima Massano

En février 2018, la Banque centrale a obligé les banques commerciales à tripler le stock de capital, de manière à assurer "l'adéquation du stock de capital minimal et des fonds propres réglementaires des institutions financières bancaires".
 

Les licences de ces établissements bancaires ont été révoquées le 2 mai dernier lors d'une réunion ordinaire du conseil d'administration de la BNA.

Selon le gouverneur de la Banque centrale, José de Lima Massano, qui s’est exprimé vendredi lors d’une conférence de presse pour justifier les décisions prises à l’égard des banques qui ne se conformaient pas aux exigences, les licences de ces banques n’ont pas été révoquées pour cause de mauvaise gestion ou du modèle de gestion.

Il a expliqué que la BNA avait pris toutes les mesures nécessaires pour que le procureur général de la République demande la déclaration de faillite de ces institutions devant le juge du district provincial de Luanda, afin que celui-ci puisse indiquer l'entité liquidatrice desdites banques.