Angop - Agência de Notícias Angola Press

Angola : Une banque tchèque soutient des projets agro-industriels à Lunda Sul

16.05.2018 - mer. : 17'00 - Économie

Saurimo - La Banque tchèque d'exportation espère soutenir plusieurs projets agro-industriels dans la province de Lunda Sul cette année, en vue de développer ce secteur dans la région et de créer plus d'emplois pour les jeunes.

  • Lunda Sul crée des conditions pour attirer des hommes d'affaires

L'information a été livrée mercredi à la presse par Frantigek Jindler, représentant du département de financement des projets pour l’Afrique de la Banque tchèque pour l'exportation, à la fin d'une réunion avec le gouverneur provincial Ernesto Kiteculo et des membres du gouvernement.

Il a souligné que l'institution financière disposait de liquidités suffisantes pour soutenir les projets crédibles des hommes d'affaires angolais à court et à moyen terme.

A son tour, le porte-parole de la rencontre et promoteur des investisseurs angolais, Inglês Pinto, a déclaré que ce partenariat et le financement de projets agro-industriels pour la région orientale du pays étaient une "plus value", vu que Lunda Sul était la priorité, dans la première phase du projet, dont le montant total est de 95 millions de dollars.

Il a informé que, outre les hommes d'affaires angolais, ceux de la République tchèque font partie de ce groupe d’entrepreneurs qui devraient se concentrer sur les investissements dans l'agroalimentaire, la production d'engrais, de bière, de poulet d'abattage, d'huile alimentaire et des jus.

Pour sa part, le gouverneur de la province de Lunda Sul, Ernesto Kiteculo, a déclaré que la région possédait des ressources naturelles, en particulier des sols fertiles, le climat, de l'eau, et n'avait besoin que d'énergie pour faire de l'industrialisation une réalité.

Le gouverneur a déclaré que la province était ouverte aux investissements et qu'il y avait la main-d'œuvre des jeunes désireux de travailler. Aujourd'hui, 80% de cette force est au chômage et doit être techniquement qualifiée pour contribuer positivement au développement de la région et du pays en général, a-t-il ajouté.

Ernesto Kiteculo a souligné que la province produisait du diamant à grande échelle, mais qu'il lui manquait une usine de lapidation, raison pour laquelle il  appelle l'intervention d'hommes d'affaires tchèques et angolais pour investir dans ce secteur.

Le gouverneur provincial a précisé que l'est de l'Angola ne se développait pas en raison des mauvaises conditions du réseau routier, parce que les routes principales qui relient la province à d’autres sont toutes dégradées.

"Le gouvernement continuera à construction de routes, à mettre en place des services fondamentaux, qui visent à attirer de plus en plus d'investisseurs dans la région", a-t-il réitéré.