Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le pays a un déficit de 340 000 tonnes de riz par an

26.11.2018 - lun. : 17'12 - Économie

Luanda - Le secteur agraire angolais augmentera la production de riz de 60 000 à 100 000 tonnes par an à partir de l'année prochaine, afin de réduire les importations de cette céréale, estimées à 400.000 tonnes / an.

  • Uíge: Plantation de riz (archive)

L’objectif, selon le secrétaire d’État à l’Agriculture pour le secteur entrepreneurial, Carlos Alberto, est de réduire le déficit de 340 000 tonnes / an.

Carlos Alberto Jaime, qui s'exprimait lors de la cérémonie de lancement du Portail du producteur national (www.ppn.co.ao), a dit qu'une fois que le pays aura atteint l'autosuffisance interne dans ce segment, des taxes de l'importation élevées seront créées pour protéger la production nationale.

Contrairement au riz, en ce qui concerne l’élevage de volailles, il a indiqué que le marché intérieur fournit actuellement 80% des besoins en œufs du pays, soit plus d’un milliard d’œufs par an.

Pour répondre pleinement aux besoins du marché intérieur, il a souligné que le secteur essayait d'accroître la production de maïs et de soja afin que l'Angola dispose d'une capacité interne de production de protéines animales.

"Il existe certains produits liés aux protéines animales, qui sont de la viande. Nous devons donc encourager la production nationale de maïs et de soja afin de garantir leur production continue", a-t-il ajouté.

Le secteur s'efforce de créer les conditions nécessaires à l'autosuffisance de la production horticole.

Le portail lancé aujourd'hui à Luanda, sous l’adresse www.ppn.co.ao, a été développé par des techniciens angolais et peut désormais être utilisé par tous les producteurs, quelle que soit la taille de leur production, leur localisation et sans aucun coût.

La plate-forme informatique apparaît comme un moyen de communication plus accessible pour le marché de la production fabriqué en Angola, disponible pour la commercialisation.