Angop - Agência de Notícias Angola Press

Le gouverneur reconnaît la fragilité du système financier par rapport à l'étranger

05.04.2017 - mer. : 11'54 - Économie

Luanda - Le gouverneur de la Banque Nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe da Silva a reconnu, à Luanda, que le système financier angolais avait des faiblesses qui créent des difficultés dans les relations avec les banques internationales correspondantes.

  • Le gouverneur de la BNA, Walter Filipe da Silva

Le gouverneur, qui intervenait au programme Grande Interview de la Télévision Publique d'Angola (TPA), a cité comme fragilités les rues de la ville de Luanda qui définissent le prix des devises comme le dollar américain sur le marché informel.

Le flux élevé de l'économie informelle dans l'économie, avec un fort impact sur le système financier, utilisations de gros billets dans les changes commerciaux sur le commerce, font également partie des fragilités.

D'autre part, les partenaires internationaux de la Banque Centrale, dit le gouverneur, exigent l'unité d'information financière autonome et robuste pour faire une prévention effective de lutte contre le blanchiment d'argent.

 Selon Valter Filipe, ce sont quelques-unes des exigences que les banques internationales ont demandé à la Banque Centrale angolaise, raison pour laquelle l'Angola a été aux Etats-Unis et en Europe pour demander une assistance technique pour améliorer les mécanismes de contrôle à tous les niveaux.