Angop - Agência de Notícias Angola Press

La ministre veut un nouvel élan dans le secteur de l'environnement

13.06.2018 - mer. : 17'08 - Environnement

Luanda - La ministre de l'Environnement, Paula Francisco, a défendu mercredi une nouvelle dynamique de travail dans le secteur, en vue de décentraliser les services publics qui résulteront des élections municipales prévues pour 2020.

  • Ministre de l'Environnement, Paula Francisco

Intervenant à l'ouverture du Conseil consultatif élargi de ce portefeuille, qui se déroule à Luanda sous la devise « Vers la durabilité environnementale », la gouvernante a souligné la nécessité d'établir un mécanisme de dialogue de la part des directeurs nationaux et provinciaux du ministère de l'Environnement, pour le processus graduel des élections locales que l'Exécutif a préparé.

Selon elle, la décentralisation des services publics nécessite une préparation et une interaction pour la collecte d'informations dans cette nouvelle phase, en adaptant les services publics.

A son tour, le directeur national de l'environnement, Nascimento Soares, a considéré les changements climatiques et la gestion des déchets comme les principales préoccupations de cette nouvelle phase.

"Les déchets peuvent être transformés en richesses, mais pour cela il est nécessaire de les réduire, de manière significative, en vue de l'atténuation de la pollution de l'air", a-t-il souligné.

Il y a encore des personnes affectées par les catastrophes naturelles, la pollution de l'eau et du sol, ce qui représente un défi pour la qualité de l'environnement.

Le Conseil consultatif élargi du Ministère de l'environnement se réunit jusqu'au 14 de ce mois pour évaluer les rapports et les contributions, mettant en évidence le Fonds mondial pour l'environnement, la planification financière des projets et le Plan de développement pour l'environnement 2018.