Angop - Agência de Notícias Angola Press

Un biologiste met en garde contre le risque d'extinction de la mangrove de Nzeto

12.10.2017 - jeu. : 17'21 - Environnement

Nzeto - Le biologiste Mateus Filho s'est inquiété jeudi du risque d'extinction des mangroves côtières dans la municipalité de Nzeto, dans la province de Zaire, ce qui nuirait aux écosystèmes terrestres et aquatiques locaux.

  • Côte maritime de la ville de Nzeto

S'adressant à l'Angop, l’académicien a appelé les autorités compétentes à intervenir pour sauver les quelques arbustes restants sur la côte maritime locale, dont la disparition pourrait déclencher un déséquilibre environnemental.

Mateus Filho a rappelé que les mangroves étaient la principale source de matière organique dissoute dans l'océan et servaient de nourriture à diverses espèces marines ainsi qu'à de nombreuses autres espèces animales.

Il a également souligné la contribution des mangroves à la protection de l'environnement contre l'effet de serre en produisant de l'oxygène dont dépendent les êtres vivants, ainsi que leur rôle dans la protection de la côte contre l'érosion.

L'exploitation débridée de cette espèce pour la production de charbon de bois et la construction de maisons par des habitants, contribue à leur destruction, selon le biologiste, qui indique l'action de sensibilisation du public comme l'une des solutions pour inverser la situation actuelle.

"A cette situation, il faut également associer le fait que l'eau salée (inutilisée) envahit le périmètre des mangroves, rendant le sol stérile et résultant à la sécheresse des buissons, a-t-il ajouté.


Dans l’entre-temps, Manuel António Salvador, responsable du département provincial de l'environnement, a déclaré que les mangroves étaient une espèce protégée par la loi, étant donc sous contrôle pour leur préservation dans la région, en dépit de certains facteurs de risque.

Il a révélé que Zaire était la région avec la plus grande densité de mangroves, en particulier dans les municipalités de Soyo et Nzeto, où son secteur concentre la plupart des actions de surveillance des aspects liés à leur préservation.